france-palmier home page généralités botaniques sur les palmiers la culture des palmiers à l'extérieur en France les meilleurs palmiers pour l'intérieur les services france-palmier.com contactez nous pour toute information...

11 genres de Palmiers résistant au froid
Brahea
Butia
Chamaerops
Jubaea
Nannorrhops
Phoenix
Rhapidophyllum
Sabal
Trachycarpus
Trithrinax
Washingtonia

Les 24 espèces les plus résistantes au froid

Brahea armata
Brahea edulis
Butia capitata

Butia eriospatha
Butia yatay
Chamaerops humilis
Jubaea chilensis

Nannorrhops ritchieana

Phoenix canariensis
Phoenix dactylifera

Phoenix theophrastii

Rhapidophyllum hystrix
Sabal bermudana
Sabal palmetto
Sabal minor

Trachycarpus fortunei

Trachycarpus latisectus

Trachycarpus martianus
Trachycarpus nanus
Trachycarpus takil
Trachycarpus wagnerianus

Trithrinax campestris
Washingtonia filifera
Washingtonia robusta


Photos de Palmiers
PALMIERS RUSTIQUES - Très Bonne résistance au froid

Brahea
Chamaedorea
Chamaerops

Nannorrhops

Phoenix

Sabal

Butia

Jubaea
Livistona

Autres

Trachycarpus autres

Trachycarpus Fortunei

Trithrinax

Washingtonia


Photos de Palmiers | 2007
PALMIERS TROPICAUX

Palmiers Tropicaux (Thailand)

palmiers tropicaux


Collectors

Gravures botanique Peintures et dessins

gravures botaniques palmiers


Palmiers pour le bord de mer

Butia archeri
Butia capitata
Butia eriospatha

Butia yatay
Chamaerops humilis

Jubaea chilensis
Phoenix canariensis
Phoenix dactylifera
Phoenix sylvestris
Phoenix theophrastii
Sabal bermudana
Sabal etonia
Sabal mexicana
Sabal minor
Sabal palmetto
Washingtonia filifera
Washingtonia robusta


Palmiers pour le plein soleil

Acoelorraphe wrightii
Brahea armata
Brahea brandegeei
Brahea dulcis
Brahea edulis
Butia archeri
Butia capitata
Butia eriospatha
Butia yatay
Chamaerops humilis
Jubaea chilensis
Livistona decipiens
Nannorrhops ritchieana
Phoenix canariensis
Phoenix dactylifera
Phoenix reclinata
Phoenix sylvestris
Phoenix theophrastii
Sabal bermudana
Sabal etonia
Sabal mexicana
Sabal minor
Sabal palmetto
Serenoa repens
Trachycarpus nanus
Trithrinax brasiliensis
Trithrinax campestris
Washingtonia filifera
Washingtonia robusta


Butia eriospatha

"eriospatha", avec une spathe laineuse.

syn. Cocos eriospatha, Syagrus eriospatha...

Noms communs : Palmier à vin, Palmier à gelée (en Amérique), Butée, Arbre à laque (France)

Cette espèce, reconnue distincte du Butia capitata mais extrêmement ressemblante, possède toutes les qualités de son proche parent, avec un atout supplémentaire lorsqu'il atteint l'âge de fleurir (souvent au-delà de la quinzième année) : les étonnantes spathes recouvertes d'un tomentum brunâtre. Il est moins souvent rencontré en culture que B.capitata, en tout cas jusqu'à assez récemment. C'est un palmier très décoratif, peu exigeant quant à la nature du sol, de dimension moyenne, bien que son stipe devienne massif avec l'âge.

Il peut être cultivé ou au moins essayé dans de nombreux endroits d'Europe qui bénéficient d'un micro-climat favorable et qui ne connaissent pas systématiquement des températures inférieures à -10°C.

Résistance au froid : -12°C

Habitat : Sud du Brésil (Provinces de Parana, Santa Catarina et Rio Grande do Sul). Il peuple les" cerrados ", des zones herbeuses sèches et on le rencontre parfois dans des forêts d'Araucaria.

Utilité : Les fruits du Butia eriospatha sont mis à macérer dans de l'alcool pour fabriquer le populaire " vin de palmier ".

Stipe : solitaire, robuste, de 3 à 6 mètres de hauteur et de 30 à 50 cm de diamètre, de couleur grise. Sur les sujets âgés de dix à vingt ans et plus, les bases des pétioles restent attachés, formant un motif caractéristique du genre. Ils finissent par se détacher et laisse apparaître un stipe rugueux.

Couronne : Environ 20 à 35 feuilles pennées, de 2m à 2,5m de longueur, fortement arquées. Les 70 à 100 pinnules par côté sont vert-bleuté, très érigées au niveau du rachis et retombantes à l'extrémité. Le pétiole vert, de 50cm à plus d'un mètre de longueur, de couleur vert clair, est couvert de dangereuses épines filamenteuses recourbées.

Floraison : Les Butia sont des palmiers monoïques, ils sont donc capables de se reproduire à partir d'un seul specimen. Les inflorescences émergent tous les ans entre les feuilles (interfoliaire). Elles peuvent mesurer jusqu'à 1,5m de long et sont recouvertes avant épanouissement d'une spathe naviculaire pointue (ou bractée), recouverte chez Butia eriospatha d'un épais tomentum laineux de couleur brunâtre, d'où son nom. Les fleurs très nombreuses sont soit jaunes, soit rougeâtre. Les nombreux fruits orangés ont un diamètre de 2,5 à 3cm. Les " grappes " que constituent les infructescences peuvent peser plus de 30 kilos. Chaque fruit contient une graine ovoïde, de 1,5 à 2cm de longueur, ressemblant à une minuscule noix de coco (ce qu'elle est en vérité).

Multiplication : Les graines germent en principe au bout de 6 à 10 mois. Les jeunes plantes se développent assez lentement les cinq premières années puis la croissance s'accélère grandement (comme pour la plupart des palmiers) compte tenu bien sûr de la taille finale de l'espèce.

Jeune specimen à Brisbane, Australie

Jeune specimen à Brisbane, Australie

Provinces de Parana, Santa Catarina et Rio Grande do Sul, au Brésil

spathe naviculaire pointue recouverte chez Butia eriospatha d’un épais tomentum laineux de couleur brunâtre

Spathe pointue et tomenteuse de Butia eriospatha

Base du stipe d'un specimen adulte à Hendaye, sur la côte Basque

Base du stipe d'un specimen adulte à Hendaye, sur la côte Basque

Les jolies feuilles pennées de Butia eriospatha

Les jolies feuilles pennées de Butia eriospatha

Dessin extrait de "Les Palmiers, Histoire iconographique", par Oswald de Kerchove, Paris, 1878

Dessin extrait de "Les Palmiers, Histoire iconographique", par Oswald de Kerchove, Paris, 1878

 

 


Accueil - Botanique - Palmiers d'extérieur - Palmiers d'intérieur - Services - Contact France-Palmier.com
© France-Palmier.com - 2001-2008 Jardin Japonais .org


 

Palmier Google+

Palmier